Fermer la fenêtre

Ce beau pays d'Helvetie
A fait de toi le charme de la poésie
Moi le gaulois raleur en suis conquis
Comme Ulysse a fait un beau voyage
Je me suis laissé bercer par une petite sirène
Comme Pénélope qui remit chaque fois son ouvrage
Tu espères un amour sincère pour soulager ta peine
cette destiné si incertaine si imprévisible
Sera t'elle croisée nos chemins?
Pour que tous nos lendemains
Imprègne le temps d'une marque indélébile
belle inconnue mon coeur n'est pas insensible
Il veut encore te lire, savourer tes mots
Je l'écoute, il n'a que des éloges à ton encontre
Il veut encore t'écrire désirer pour fuir ses maux
Je l'entends il veut te voir te serrer à lui tout contre
Pour que ton coeur et le mien apaisent nos faims
De cette amitié gourmande de sentiments
Laisse échoir dans le sablier du temps
Un amour passionnel qui conduira à notre belle fin

Dédié a Romy, Suissesse de Neuchatel (An 2000)